« Vive les productions indépendantes! », Les Choses Simples, 2000.
 
Artiste iconoclaste et inclassable, adepte de la simplicité involontairement volontaire, ce Français d'origine, né en Vendée, ne peut nier l'influence de la mère patrie dans son oeuvre. Mais c'est le Québec qui imprègne depuis 15 ans son univers créatif. Il aime, persiste et signe…
 
Il peaufine ses talents d'auteur-compositeur-interprète à Paris et Montréal : études en arts de la scène, en écriture et en musique. Il côtoie Lynda Lemay, Angélique Kidjo, Jean Leloup, Les Cabochon à Québec et Diabolus-in-Musica à Montréal. Au gré des rencontres, il se laisse bercer au rythme des différentes influences qui façonneront son style personnel et unique. Il partage aussi son savoir-faire et sa vision de la musique, que ce soit à la maison de jeunes où il enseigne ou avec les finalistes de Cégeps en spectacle. Quelques talents prometteurs ont bénéficié des perles de sagesses du vénérable Boutin, dont Amélie Veille, Pépé et sa guitare et Ariane Moffatt.
 
En 2004 il fonde sa propre étiquette : « Le Salon Rouge » qui produit « Sans le malheur, Le bonheur c’est triste », album qui a reçu un accueil chaleureux de la critique et du public.
 
Après plusieurs spectacles à Montréal et à Québec et une prestation mémorable aux Francofolies de 2005. Didier a tenté de prendre du recul afin de travailler sur son prochain album. Une vie mouvementée et moults déménagements ont eu raison de sa bonne résolution. Ce qui l’a mené a se retirer à St-Zénon à l’été 2006 pour refaire le plein.
 
2007 Sortie de l'album « L'Amour n'a pas de sexe » un album hop tempo qui fait sourire et danser.
 
2009 Retour en France le 4 juin a 8h27... Didier déménage en Vendée, proche de sa famille et de ses amis, une nouvelle terre d'inspiration ou Pierre Barouh et Phillipe Katrine on déja fait leurs preuves.
 
2011-2012 Didier travaille sur un nouvel opus qui devrait voir le jour au printemps 2013.